BLOG

CHOISIR SON PRESTATAIRE WEB

Choisir son prestataire - I want you

Dans cet article, nous allons traiter d’une étape importante de la mise sur rails de votre projet web, le choix d’un prestataire. Ce texte est à lire en complément de celui qui concerne le prix de création d’un site internet. La lecture de ces lignes, pourrait éviter à beaucoup de personnes de tomber dans certains pièges lors du lancement de leur activité, en particulier en ce qui concerne la création du site web de l’entreprise.


LE BESOIN

C’est un sujet qui revient souvent dans les groupes de discussions, et pour cause, aujourd’hui avoir une présence sur le web est quasi-indispensable pour tous les secteurs d’activités. Pour certains c’est juste un support qui permet de rassurer les clients en montrant une existence vérifiée. Pour d’autres entrepreneurs ou associations, c’est un outil dont dépend toute l’activité (moyen de prendre contact avec les clients, le service est vendu directement sur le site, ou autre cas de figure…)

Concernant la réalisation même de votre site web, vous avez deux solutions : le faire vous-même, ou déléguer cette tâche à un prestataire professionnel.


AUTONOMIE OU COLLABORATION ?

Dans le cas où votre activité ne dépend pas directement du site web, que votre site est plus symbolique qu’autre chose et que vous n’avez ou ne souhaitez pas débloquer un budget pour payer un professionnel, le faire vous-même est une solution envisageable. Il existe aujourd’hui des outils presque gratuits et suffisants à un niveau d’exigence réduit. Pour peu que vous ayez suffisamment de temps à y consacrer, et que vous soyez en bon termes avec l’informatique en général, vous pouvez tenter le coup pour un résultat qui sera ce qu’il sera.

Dans le cas ou votre activité dépend totalement du site web ou que votre image sur internet est un élément important pour votre entreprise, le faire vous-même sera dans la grande majorité des cas contre-productif et le mieux est de confier sa création à un professionnel du secteur. Car comme déjà traité dans l’article sur le référencement naturel, il y a tout un ensemble de règles à connaître et à respecter pour avoir un site internet vraiment fonctionnel, performant, et reconnu comme étant un site de qualité.

Comme tout consommateur averti, qui dit achat dit comparaison et comme dans tout marché d’offres, la concurrence ne manque pas et les arguments de chacun peuvent séduire ou pas. Le moins qu’on puisse dire c’est que pour la création de site web, le client a le choix.

Et c’est ce point que je veux particulièrement développer.


LA PÊCHE AU PRESTATAIRE

Le revers auquel ont affaire les clients qui se lancent sans connaissance du secteur de la création de sites web est le suivant. Aujourd’hui, n’importe qui peut se déclarer “développeur” ou “agence web”… car il n’y a aucune régulation du secteur, et beaucoup en profitent. Comment ? En essayant de vendre des prestations pour arrondir les fins de mois parce qu’ils ont en gros compris comment mettre en place un site lambda.

pêcheur de prestataire en action

Au final, c’est un peu comme si vous étiez dans le premier cas cité, que vous tentiez le coup de faire votre site vous-même, et puis voyant que vous y êtes arrivé, vous proposiez la prestation à d’autres personnes. Le problème est que ce manque de savoir-faire et d’expérience, fait prendre un fort risque de délivrer des prestations médiocres (parfois sans s’en rendre compte). Je suppose que nous sommes d’accord sur le fait qu’avoir fait une, deux ou trois fois quelque chose, ne vous permet pas d’apporter une expertise sur le sujet. De même qu’il y a une différence entre rendre service et proposer un service en tant que professionnel.

Il existe d’ailleurs une catégorie de prestataires qui sont allés jusqu’à monter des systèmes d’arnaques tout à fait légales aux yeux de la loi. Dans ces systèmes, les clients ne sont pas propriétaires de leur site internet et sont, sans s’en rendre compte immédiatement contraints, soit de payer plus pour la même chose, soit d’être limités dans l’évolution de leur site ou autre pirouette qui ne leur permet pas de se sentir libre avec leur site web. Nous admettrons que ce dernier point est une exigence basique dont chaque propriétaire devrait disposer.


PROPOSITION DE VADEMECUM OU “MAGNA ALBUM”

Tout d’abord, on peut traduire ce titre Latin par : aide-mémoire important. Alors oui c’était plus simple de l’écrire comme ça je vous l’accorde mais bon, un titre en latin de temps en temps ça change du sempiternel lorem ipsum qu’on voit partout.

Pour celui qui n’est pas dans ce secteur d’activité il est assez difficile de distinguer un prestataire sérieux de quelqu’un qui ne l’est pas. Voici donc quelques repères qui pourront vous mettre la puce à l’oreille lors de votre choix. Attention cette liste n’est donnée qu’à titre indicatif, je ne prétends pas délivrer une vérité absolue. Dans tous les cas, si un prestataire ne répond pas à tous les points cités, pour autant il se peut qu’il soit un bon prestataire quand même. Prenez ça plutôt comme une feuille de route à titre indicatif qui pourra vous éviter les plus gros déboires.


L’offre qui correspond à la demande

Un concepteur de sites web sérieux ne vous annoncera pas un prix ni un délai de livraison avant de vous avoir demandé des détails sur votre projet. En effet, c’est votre besoin précis qui définira le travail à fournir et donc le prix de la prestation. Si on vous annonce d’emblée un prix sans avoir pris connaissance de votre projet, c’est mauvais signe. Rien n’empêche un prestataire (comme c’est le cas pour 13 en web) d’avoir une grille tarifaire à titre indicatif pour les prestations les plus courantes.

Mais attention, une part significative des clients ont des demandes spécifiques et par défaut un prestataire ne peut pas proposer un prix qui ne tiendrait pas compte des spécificités en question. Le risque étant un surcoût non prévu à postériori ou un prestataire qui ne finalise pas son travail, dans le sens où il livre un site basique sans les fonctionnalités spécifiques dont vous avez besoin.

L'offre et la demande

Un prestataire qui travaille seul à un tarif horaire moins élevé qu’une agence dans la majorité des cas, l’agence ayant plus de frais fixes et plusieurs profils spécialisés à sa disposition, et donc plus de frais. Pour information, les tarifs en France sont compris entre 200-250€ HT (minimum pour un indépendant) et plus de 600€ HT par jour (en fait, il n’y a pas vraiment de limite), tout dépend de votre besoin et du prestataire auquel vous vous adressez. 

Un créateur de sites internet sérieux évite les plateformes qui tirent les prix vers le bas (fiver, 5euros, wix…) qui sont remplies de personnes qui n’ont pas une démarche professionnelle.

Attention ça peut être très bien pour certains projets sans exigence particulière, mais ici on parle de votre activité professionnelle et de votre entreprise ou de votre association, donc d’une entité qui s’attache à donner une image positive et soignée d’elle-même. 


L’arbre qui cache ce qu’il peut

Un prestataire web sérieux ne fait pas de promotions, son prix est normalement calculé pour être juste. L’idée quand on fixe un tarif doit être de se montrer juste pour les deux parties. Il faut que le niveau fixé corresponde à une qualité de prestation sans pour autant surcharger la facture, car c’est ça être juste, c’est viser le gagnant-gagnant. De manière générale les indépendants et les agences ne font pas de promotions, elles ne vendent pas un produit mais une prestation standard ou sur mesure, dont le prix est calculé sur ce modèle du gagnant-gagnant.

Un prestataire sérieux ne vous proposera pas des plans de financement sur plusieurs années (éventuellement pour ceux dont la trésorerie est juste un paiement en 2 ou 3 fois).

Attention, il m’est arrivé de lire sur des groupes de discussion qu’une arnaque avait cours. Elle consiste à vous faire signer l’étalement de vos paiements sur un an ou plus. Il s’agit en fait d’un crédit déguisé que le prestataire vous fait signer, en général lors d’un rendez-vous où il vous incite fortement à signer rapidement le contrat (avec des arguments du type “si vous signez là maintenant on vous fait XXX€ de rabais, c’est maintenant ou jamais, offre limitée” etc.). La suite de tout ça ?

Une fois que vous avez signé, l’entreprise vous fournit un site web basique et fait la sourde oreille à vos demandes car elle n’a aucune obligation envers vous, le contrat est en réalité entre vous et un organisme de crédit, c’était écrit en tout petit dans les mentions sur le contrat que vous avez signé. Et vous vous retrouvez au final à payer plusieurs milliers d’euros sur quelques années, pour un site web à la qualité douteuse, qui en plus ne vous appartient pas.


Prolix le gaulois

Prolix le gaulois

Un concepteur de sites sérieux ne revendiquera pas avoir créé des milliers de sites web. Et ceci est d’autant plus vrai si l’entreprise existe depuis quelques années.

Faisons un calcul arbitraire mais qui vous donnera un ordre d’idée. Pour prendre un exemple concret, quelqu’un qui vous dit avoir créé 1000 sites web en 3 ans par exemple, aurait donc créé plus d’un site par jour. C’est impossible, ou alors les sites sont tous fait à la chaîne selon le même modèle, sans prendre en compte vos besoins réels, avec peu de contenu et aucune optimisation pour le référencement. La création d’un site web prend du temps. Et comme dans toute création, même si on apporte une expertise de qualité, il y a toujours mille choses à vérifier encore et encore pour s’assurer que le produit fini est pleinement satisfaisant.

Cette satisfaction doit être partagée parce que, que le client soit content de son site, une fois livré c’est un indispensable, mais quel professionnel digne de ce nom accepterait d’apposer son nom (dans les mentions légales ou ailleurs) sur un produit qui ne tient pas la route ? Attention, même s’il n’en a pas 1000, il doit avoir des références à vous montrer. Ces réalisations vous permettront de vous faire une idée de ce qui a été fait et de ce que vous pouvez attendre de lui/elle.


Ce qui est à toi est à moi

Un créateur de sites honnête ne vous proposera pas de location de site, sous aucune forme que ce soit. Assurez-vous bien d’être le propriétaire de votre site à l’issue de la prestation. Ce point est également développé dans l’article sur le prix de création d’un site internet.

Le principe est simple, le nom de domaine et l’hébergement de votre site doivent être ouverts en votre nom. Le risque si cette règle d’or n’est pas respectée et d’être l’otage du webmaster s’il augmente les prix mensuels sur lesquels bien évidemment il prend déjà une marge à la base. Ou, et c’est encore pire, voir son site disparaître parce que le prestataire cesse son activité.


LE MOT DE LA QUASI-FIN

Le webmaster est un technicien et conseiller, qui permet de mettre en place, de modeler, d’optimiser, d’accompagner, mais en aucun cas il ne doit se transformer en obstacle. Les personnes qui se retrouvent dans ces cas de figure ne sont pas rares et j’en compte plusieurs qui se sont tournés vers 13 en web à la suite de ce type de mésaventure.

Cette liste n’est pas exhaustive et je vous invite à m’écrire si vous souhaitez que je développe d’autres cas de figure que vous avez rencontré. Je pense qu’avec ces points vous pourrez déjà avoir une idée un peu plus précise lorsque vous allez étudier les propositions que l’on vous fait, j’espère que ça vous sera utile pour ne pas tomber dans certains pièges évidents.


ET LES CLIENTS DANS TOUT ÇA ?

Vous pensiez y échapper ? les clients, y en a-t-il des bons et des mauvais, comme les chasseurs, il y a les bons et les mauvais chasseurs ? Non, trêve de plaisanterie, les profils sont extrêmement variés. Certains ont des connaissances et ont une idée plus ou moins précise de ce qu’ils veulent. D’autres en revanche, n’ont pas fait cet exercice d’anticipation et ne s’imaginent pas devoir participer également à la réalisation. C’est un cas fréquent qui est tout à fait normal, chacun a sa spécialité et son métier.


L’idée qu’on se fait et comment y arriver

Réussir ensemble

Dans un projet il y a plusieurs étapes. Certains ressentent le besoin de prendre contact dès le début du projet, alors que d’autres préfèrent attendre de préciser leur idée avant de le faire. Ceci étant dit, il est un fait avéré, la création d’un site web est bien le fruit d’une collaboration entre le client et son webmaster.

Lorsque le client a une idée peu précise de ce que sera son site, c’est au webmaster de l’accompagner sur le chemin de la mise en forme d’une idée et d’un souhait d’être présent sur internet. Le webmaster, est à différents niveaux intégrateur, graphiste, codeur, conseiller en image et stratégie commerciale et des tas d’autres choses (par exemple il fait aussi le café mais… le café ne passe pas l’ADSL ou la fibre optique). La force d’un prestataire de qualité doit être de s’adapter aux besoins de chaque client car même si on catégorise les types de sites internet, il existe autant de nuances que de propriétaires de ces sites.

Dans cette idée d’accompagnement, certains prestataires ont mis en place un questionnaire dédié qu’ils ressortent à chaque nouveau client, ça permet de structurer et de définir rapidement le besoin. Une alternative que je préfère à un questionnaire générique, est un entretien téléphonique qui permet d’être plus précis et d’aller plus vite dans l’échange.


Le prix à tout prix je vous prie

Pour terminer cet article et plus particulièrement cette partie focalisée sur les clients, je prendrai un exemple qui revient régulièrement, le client qui veut un prix sans avoir détaillé ses besoins parce qu’il veut juste un site web. Sans dire que c’est le serpent qui se mord la queue, nous revenons au début de notre liste du bon prestataire. Avez-vous déjà demandé dans une concession automobile : “Combien coûte une voiture ?”. La réponse est que ça dépend, du modèle, des options, du budget disponible, de l’utilité qu’on va en avoir…

Vous l’aurez compris, il en est de même pour un site internet. Il est très difficile quand on propose un niveau sérieux de prestation de chiffrer quoi que ce soit sans en avoir une idée précise. C’est pourquoi, je vous invite à ne pas hésiter à prendre votre téléphone ou à prendre rendez-vous physiquement si vous le pouvez, pour discuter avec votre prestataire.

Ce sera une bonne occasion de faire une première évaluation de ce qu’il vous propose, de comment il vous accompagne dans la précision de votre idée de site web, en vous expliquant ce qu’il est possible ou non de faire, recommandé ou non de faire, bénéfique pour votre site et donc pour votre activité.